APF - Page 35

  • Calendrier 2015 : "Du pareil au même ! Nos différences sont une richesse"

    1 COUVERTURE calendrier APF83 2015.jpgIndispensable et pratique... la Délégation APF du Var vous propose, cette année encore, son calendrier 2015.

    « Du pareil au même ! »

    Nos différences sont une richesse

    Ce calendrier a été réalisé avec des adhérents de la délégation et des usagers du SAVS et SAMSAH de l'APF du Var.

    2 JANVIER Calendrier APF83 2015.jpg


    Il répond à plusieurs objectif  :
    1- C’est un moyen original de mobiliser de nombreux acteurs autour d'un support qui se veut "artistique"
    2- Cela permet aux participants des'exprimer, de travailler sur l’image de soi et favorise la reprise de confiance
    3-Les bénéfices des ventes contribuent à financer nos activités visant à rompre l’isolement.

    6 MAI Calendrier APF83 2015.jpg

    Le​
    prix de vente est de 8 € !

    Pour commander le calendrier, télécharger le bon de commande ici.

     

  • Un catalogue pour des cadeaux solidaires !

    index.jpgComme chaque année, nous sommes heureux de vous présenter le catalogue solidaire de Noël de l'Association des Paralysés de France.
     
    Vous y trouverez de nombreuses idées de cadeaux afin de faire plaisir à votre famille et à vos amis tout en effectuant une action solidaire.
     
    N’attendez plus, allez voir sur la boutique en ligne en cliquant ICI.
     

     

     

     

     
  • Lancement du collectif national pour une France accessible pour tous

    2529921529.jpgAlors que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et répond à une forte demande des citoyens français, la loi de 2005 qui prévoyait l’accessibilité au 1er janvier 2015 n’a pas été respectée et des délais supplémentaires sont aujourd’hui proposés pour rendre la France accessible.

    Face à ce constat qui prive des millions de citoyens d’une réelle liberté d’aller et venir, plusieurs organisations représentatives de personnes en situation de handicap, des personnes âgées, des familles, d’usagers des transports en communs et de la voie publique (cyclistes et piétons) décident de s’unir pour créer un collectif national pour une France accessible pour tous.

    La création de ce collectif fait suite à la publication de l’Ordonnance relative à l’accessibilité qui crée les Agendas d’accessibilité programmés (Ad’AP).

    Ce collectif appelle les Parlementaires à refuser de ratifier en l’état l’Ordonnance qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.

    Il invite toutes les organisations engagées pour l’accessibilité universelle à le rejoindre.

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

  • Entreprises Adaptées : que sont devenus les engagements de l’ETAT ?

    logo apf.pngLes mauvaises nouvelles s’accumulent sur le front de l’emploi des personnes en situation de handicap. La publication du Projet de Loi de Finances (PLF) 2015 irrite fortement les associations signataires du Pacte pour l’emploi en entreprises adaptées. En effet, pour la deuxième année consécutive aucun financement supplémentaire dans la création d’emplois n’est prévu pour le secteur des entreprises adaptées contrairement aux engagements pris par le gouvernement !

    Le gouvernement récidive en ne respectant pas ses engagements du Pacte pour l’emploi des personnes en situation de handicap en Entreprises Adaptées signés le 22 décembre 2011 par le Premier Ministre.

    Ces engagements pourtant réaffirmés par le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social devant la représentation nationale, puis l’ensemble des acteurs du secteur par un courrier du 27/12/2013 ne sont pas davantage tenus.

    Or le bilan des engagements des acteurs du secteur adapté est très positif : la création nette d’emplois dans les Entreprises Adaptées a dépassé les 2.000 postes depuis 2012. Face à une situation économique et sociale atone, ce résultat devrait être souligné et plaider en faveur d’une action forte et résolue. Le profil des personnes recrutées répond non seulement aux engagements du Pacte pour l’emploi mais aussi aux publics cibles les plus vulnérables sur le marché du travail en visant majoritairement des bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH), des jeunes, des seniors et des demandeurs d’emploi de longue durée en situation de handicap.

    Dix ans après la promulgation de la loi de 2005, l’égalité des chances d’accès à l’emploi pour les personnes handicapées reste un vœu pieu : le taux de chômage des personnes en situation de handicap évolue deux fois plus vite que pour le reste de la population. Le nombre de chômeurs en situation de handicap s’accroit inexorablement pour atteindre aujourd’hui plus de  420.000 personnes.

    Dans ce contexte, le rôle économique et social joué par le secteur adapté est primordial. Le dynamisme de ce modèle économique est confirmé avec 30.000 emplois dont 24.000 pour des salariés handicapés ; un chiffre d’affaire cumulé de 1,05 milliard d’euros ; une stabilité apportée aux salariés (91% d’entre eux sont en CDI). L’an dernier, une quarantaine de nouvelles Entreprises Adaptées ont vu le jour. Si elles ne sont pas soutenues dans leur développement, elles vont être fragilisées, placées dans une situation de grande précarité et les emplois créés seront menacés. L’investissement initial important se transformera t’il en immense gaspillage ?

    Les associations signataires du Pacte pour l’emploi n’acceptent pas que l’État fasse le choix du chômage de masse de personnes en situation de handicap, alors que le modèle économique porté présente un retour sur investissement immédiat (ROI) et que sa plus-value sociale est incontestable.

    Les associations demandent au gouvernement de confirmer ses engagements en abondant le projet de loi de finances 2015 des postes promis pour l’emploi des personnes en situation de handicap en entreprises adaptées.

  • Signature d’une convention entre l’APF et la secrétaire d’état chargée du numerique

    logo apf.pngL’Association des paralysés de France (APF) a signé, vendredi 17 octobre, une convention de coopération avec Mme Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. Cette convention a pour objet l’amélioration du développement des usages du numérique et des ressources d’apprentissage dans la perspective d’un meilleur accès au numérique des personnes en situation de handicap. Dans le cadre de cette convention, l’APF et la Secrétaire d’État chargée du Numérique s’engagent à mettre en place des ateliers d’initiation et de découverte du numérique, à développer la collecte, la rénovation et la redistribution d’équipements informatiques par l’APF et à diffuser les bonnes pratiques en matière de conception et d’accessibilité universelle.

    Avec cette convention, l’association souhaite contribuer au développement et à la promotion de l’accès au numérique pour tous, dans une approche d’accessibilité et de conception universelle.

     

    La révolution numérique est un défi majeur pour l’APF et l’ensemble des acteurs de l’association.

     

    L’APF revendique la construction d’une société inclusive qui prendre forme, entre autres, par la médiation numérique. En effet, l’accès au numérique permet la découverte et la formation à de nouveaux produits et le développement de moyens de communication dans tous les domaines de la vie de personnes en situation de handicap : éducation, vie professionnelle, loisirs ou culture. La révolution numérique est aussi un combat politique pour lutter contre toutes les sources de l’exclusion numérique : illettrisme, dyslexie, complexité des informations numériques, etc. 

    Ce partenariat se déclinera de façon opérationnelle à l’APF au niveau national et local dans différentes initiatives :

     

    -       la formation à l’e-inclusion des acteurs de l’association pour permettre à tous les adhérents et usagers de l’APF de participer à la vie associative. Plusieurs Espace publics numériques pourraient ainsi voir le jour dans les structures APF, notamment dans ses délégations départementales en milieu rural afin de faciliter la communication entre les membres à distance.

     

    -       le conseil de la diffusion de bonnes pratiques en matière d’accessibilité et de conception universelle en permettant l’accessibilité des espaces publics numériques : accessibilité physique mais aussi accueil et compréhension des situation de handicap et mise en place de matériels adaptés.

     

    -       le développement du Centre d’expertise et de ressources nouvelles technologies & communication (CRNT) de l’APF. Ce centre ressources fait une veille permanente sur tous les produits adaptés aux personnes en situation de handicap ou aux personnes âgées (logiciels adaptés, commande par les yeux, domotique, etc.) et met son expertise à disposition de tous. Avec cette convention de coopération, le CRNT pourrait être partenaire de centres de recherche dans le cadre des fab lab notamment.

     

    -       le recyclage des équipements informatiques dans les structures de l’association. Dans le cadre du programme Ordi 2.0, l’APF pourrait collecter, rénover et redistribuer des ordinateurs et téléphones portables.

     

    Avec cette convention de coopération l’APF s’engage à être acteur de la médiation numérique dans un esprit du vivre ensemble, de la lutte contre toutes formes d’exclusion et de développement durable.