Accessibilité - Page 16

  • ORDONNANCE RELATIVE À L’ACCESSIBILITÉ : Six associations déposent un recours devant le Conseil d’État

    2018968175.jpgL’Association des paralysés de France (APF), l’Union des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (UNAPEI), la FNATH, association des accidentés de la vie, l’Association pour l’intégration des personnes handicapées moteurs (ANPIHM), l’Association de défense des polyhandicapés (Adepo) et l’association les Droits du piéton ont déposé un recours devant le Conseil d’État concernant l’Ordonnance relative à l’accessibilité. En effet, plusieurs dispositions de cette Ordonnance sont contraires à la loi d’habilitation du 10 juillet 2014 et aux textes internationaux en vigueur. En conséquence, les associations demandent au Conseil d’État de censurer cette Ordonnance.

    Depuis plusieurs semaines, les associations ont rappelé leur opposition à cette Ordonnance qui propose des délais supplémentaires inacceptables pour rendre la France accessible. Elles demandent ainsi aux Parlementaires de ne pas ratifier l’Ordonnance qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.

    Aujourd’hui, ces associations souhaitent aller plus loin en déposant ce recours en excès de pouvoir devant le Conseil d’État. Le recours s’appuie principalement sur deux points

    • la non-conformité de l’Ordonnance par rapport aux dispositions de la loi n°2014-789 du 10 juillet 2014 habilitant le Gouvernement à adopter des mesures législatives pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées ;
    • la non-conformité de l’Ordonnance par rapport aux engagements européens et internationaux de la France (Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées ; Pacte international relatif aux droits civils et politiques).

    Les associations demandent la censure de cette Ordonnance.

  • Accéder, c'est exister ! Mobilisez vous !

    Dans le cadre de la mobilisation accessibilité, l'APF lance le site accedercestexister.fr.

     

    Ce site permet d’interpeller les députés pour empêcher le recul du gouvernement sur l’accessibilité et garantir le respect de la liberté fondamentale d’aller et venir. L’accès au cadre bâti et aux transports est un enjeu essentiel pour notre société, demandez à vos député(e)s de refuser de ratifier l’Ordonnance sur l’accessibilité du 26 septembre 2014 qui doit être présentée au parlement dans les prochaines semaines.

     

    Pour cela il vous suffit :

    1- De cliquer sur ce liens : accedercestexister.fr

    2- De renseigner votre code postal et de choisir la circonscription qui correspond à votre lieux d'habitation sur la carte carte.

    3- Le député correspondant apparaît alors et un email-type peut lui être envoyé directement en remplissant votre nom et vos coordonnées mails.

     

    N'hésitez pas à montrer que vous soutenez cette campagne en partageant ce site auprès de tous et notamment sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

     

    L'équipe de la délégation se tient à votre disposition pour toute question.

  • Wheeliz, le premier site de location de voitures adaptées pour les personnes en fauteuil, entre particuliers !

    Charlotte de Vilmorin, la fondatricimages.pnge de Wheeliz, et auteur du blog Wheelcome, est en fauteuil roulant, et niveau mobilité (réduite), elle en connaît un rayon.

    Prendre l’avion en fauteuil ? C’est possible. Et idem pour le train.

    Mais une fois arrivé à la gare de destination, impossible de faire les derniers  kilomètres, faute de transports en commun accessibles, et de pouvoir sauter dans n’importe quel taxi.

    Certaines agences de location de voitures proposent des véhicules adaptés, mais faire aménager une voiture ça coûte cher, alors les voitures sont très peu nombreuses, et les prix sont gonflés. Louer une voiture par une agence quand on est en fauteuil revient deux fois plus cher que pour un client lambda valide (en moyenne 170€ la journée).

    Cet été, Charlotte était invitée à un mariage près de Cannes. Réserver un aller retour en train vendredi et dimanche et trouver un hôtel accessible ? Pas de problème ! Mais sur place impossible de se déplacer. Donc impossible d’aller à ce mariage à moins de faire le voyage avec sa propre voiture aménagée… et conduire 2 000 km en 48 heures… ou alors, plus sage, renoncer.

    Si seulement elle connaissait une autre personne en fauteuil dans le Sud de la France qui aurait pu lui louer une voiture aménagée juste le temps d’un week-end…

    En France, on compte plus de 100 000 propriétaires de véhicules adaptés pour les personnes en fauteuil.

    Mutualiser l’usage l’ensemble de ce parc, ce serait permettre à beaucoup de gens de se déplacer plus librement, et à moindre coût. Wheeliz était né !

    Depuis le projet a fait son chemin ! Il a même remporté le 2ème prix de l’Etudiant Entrepreneur en Économie Sociale organisé par la LMDE et avec le soutien de la Banque Populaire dans la catégorie projet d’entreprise !

    Aujourd'hui  Wheeliz a besoin d'un dernier coup de pouce et VOUS pouvez participer à ce beau projet en cliquant ici.

    Wheeliz a déjà son site internet : http://www.wheeliz.com

     

  • Accessibilité : la colère gronde!

    col.jpg

    Depuis la publication de l’Ordonnance relative à l’accessibilité, les associations ne décolèrent pas et les actions de mobilisation se multiplient partout en France.

    À l’occasion du forum régional sur l’accessibilité à Nantes ce lundi 24 novembre - forum préparant la Conférence nationale du handicap du 11 décembre - le collectif pour une France accessible pour tous tient à rappeler son opposition au texte actuel de l’Ordonnance. Ainsi, le collectif demande aux Parlementaires de ne pas ratifier, en l’état, l’Ordonnance sur l’accessibilité qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.

    Le collectif pour une France accessible pour tous, qui réunit des organisations représentatives de personnes en situation de handicap, des personnes âgées, des familles, d’usagers des transports en communs et de la voie publique (cyclistes et piétons) a pour ambition de rassembler tous ceux dont le quotidien dépend de l'accessibilité et de la conception universelle pour tous ou qui en sont promoteurs. Son ambition est aussi de promouvoir l’accessibilité auprès de l'opinion publique et des décideurs politiques.

    Le collectif pour une France accessible tient à rappeler que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et répond à une forte demande des citoyens français. La loi du 11 février 2005 qui prévoyait l’accessibilité au 1er janvier 2015 n’a pas été respectée et les délais supplémentaires, aujourd’hui proposés pour rendre la France accessible, ne sont pas acceptables.Cette Ordonnance constitue un recul des ambitions de la loi de 2005 mais aussi un coup porté à la nécessaire adaptation de la société au vieillissement.

    Plus les mesures pour achever les transformations nécessaires tarderont à être prises aujourd'hui, plus lourdes seront les dépenses pour répondre aux citoyens de demain.

    Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici.

  • Seconde édition du Forum de l'Accessibilité des Yvelines le 1er décembre

    information.jpgLa seconde édition du "Forum de l'Accessibilité des Yvelines", que la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Yvelines organise cette année avec la commune d'Aubergenville et la FNATH se tiendra le lundi 01 décembre au sein de la maison des associations d'Aubergenville.

    Avec l'arrivée à échéance  de la loi du 11 février 2005 qui pose l'obligation de rendre accessible à toute personne les établissements recevant du public, l'objectif de ce forum est d'apporter des réponses concrètes aux questions posées par l'accès aux commerces de proximité.

    En plus des spécialistes de l'accessibilité qui assureront des permanences gratuites (bureaux d'études, architectes, Direction Départementale des Territoires), de nombreux fournisseurs présenteront les solutions techniques permettant de rendre accessibles un local : rampes d'accès, sonnettes d'appel, boucles auditives, plates-formes élévatrices ... (plus de 20 exposants présents).

    Deux ateliers d'1h30 ponctueront l'après-midi. Le premier abordera la réglementation concernant les commerces et sera l'occasion de venir préciser les dernières modalités réglementaires qui permettent aux chefs d'entreprise d'étaler les travaux à réaliser sur trois ans (Ad'Ap) et le second, animée par un avocat spécialiste du bail commercial, se penchera sur la responsabilité de la conduite des travaux entre exploitants et propriétaires.

    L'évènement est destiné aussi bien aux responsables d'établissements, qu'aux collectivités ou aux professionnels de l'acte de construire (présence de la CAPEB pour le dispositif Handibat®).

    L'entrée est libre et gratuite mais uns inscription est nécessaire pour assister aux ateliers.

    Cliquez ici pour accéder au coupon réponse.

    Cliquez ici pour accéder au programme de la journée.