presse

  • Accessibilité des lieux de travail : L’APF et la FNATH intentent un recours devant le conseil d’Etat

    La «loi handicap» de 2005 prévoit que les lieux de travail doivent être accessibles aux personnes handicapées. Treize ans après et alors que le nombre de chômeurs handicapés se situe à plus de 500.000 personnes, l’ensemble des textes d’application n’est toujours pas paru.

     

    Face à cette situation, l’APF et la FNATH ont décidé de déposer un recours devant le conseil d’Etat pour demander la publication des textes nécessaires pour une pleine accessibilité des lieux de travail.

    Lire la suite

  • Emploi : les associations représentatives des personnes en situation de handicap demandent à participer à la concertation

    Les associations membres du conseil d’administration de l’AGEFIPH et du conseil national du FIPHFP (APF, CFPSAA, Fédération des APAJH, FFAIMC, FNATH, LADAPT, UNAFAM, UNAPEI) ont pris connaissance avec intérêt du référé de la Cour des Comptes et du rapport IGAS-IGF sur le financement de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap publiés récemment.

    Lire la suite

  • Stratégie quinquennale de l'évolution de l'offre médico-sociale : Un volet s’ouvre et les personnes polyhandicapées sortent de l’ombre

     

    Onze ans après la reconnaissance du polyhandicap par la loi dite «handicap» du 11 février 2005, sept associations représentatives des personnes polyhandicapées et de leurs familles saluent l’émergence d’une politique publique dédiée à l’accompagnement des personnes polyhandicapées.

    En effet, le volet national polyhandicap de la stratégie quinquennale de l’évolution de l’offre médico-sociale, dévoilé le 21 décembre dernier, ouvre la voie à une meilleure reconnaissance des droits des personnes polyhandicapées. 

    Les associations soulignent la co-construction de ce volet élaboré à partir des propositions des associations, retravaillées en lien avec les agences et les administrations nationales.

    Ses actions portent sur l’ensemble de la vie des personnes polyhandicapées et leur garantissent les mêmes droits que ceux de tout citoyen. Les associations restent vigilantes quant à la mise en œuvre de ce plan : les moyens et le calendrier doivent être à la hauteur des enjeux. 

    Les associations se réjouissent tout particulièrement de ce que les actions de ce volet ne s’arrêtent pas aux portes des établissements médico-sociaux. En effet, elles s’intéressent à tous les domaines de la vie des personnes polyhandicapées, reconnaissant la poly-compétence des personnes polyhandicapées, citoyennes à part entière.

    Ainsi, les mêmes droits que pour tout un chacun sont reconnus aux personnes polyhandicapées : choix des lieux de vie et possibilités de modalités d’accueil diversifiées, droit aux apprentissages, à une scolarisation, à des loisirs, à des vacances, aux soins que nécessite leur état de santé, etc. Avec, compte tenu de la spécificité et de la complexité du polyhandicap et de son accompagnement, des adaptations et mesures de compensation incluant les aides humaines et matérielles nécessaires.

    Les associations souhaitent que le volet qui vient de s’ouvrir soit l’occasion d’investir durablement pour les droits des personnes polyhandicapées et la reconnaissance de leur pleine citoyenneté, quel que soit le contexte politique à venir.

    Pour lire l’article en entier, cliquez ICI.

    communiqué,presse,polyhandicap

    Source : Direction de la Communication et des Ressources - APF