Santé - Page 2

  • Congrès SEP pour les patients

     congrès,patients,sep

    C’est à Paris, la ville où fut décrite pour la 1ère fois la Sclérose en Plaques (SEP) en 1868 par Jean-Martin Charcot, que se déroulera du 25 au 28 octobre prochains, le plus grand congrès au monde concernant la SEP et ses traitements.

    Durant 4 jours, plus de 8.000 neurologues et chercheurs venus du monde entier, se rencontreront cette année au Comité des Amériques et de l’Europe sur les traitements et la recherche sur la SEP.

    À cette occasion, le comité d’organisation de Paris, présidé par le Professeur Catherine Lubetzki, a donné une place particulière à la Fondation ARSEP, lui offrant l’opportunité de proposer aux personnes touchées par la SEP (malades, familles, amis, aidants …) une journée exceptionnelle d’information et de rencontres avec les plus grands noms mondiaux de la recherche et de la neurologie.

    Cette journée aura lieu,

    le mardi 24 octobre 2017, de 13 heures à 18 heures
    au Grand Palais Royal de l'Hôtel Hyatt Regency Paris-Etoile
    3 Place du Général Koenig
    75017 PARIS
    (anciennement Hôtel Concorde Lafayette collé au Palais des Congrès)

    Programme : ICI

    Source : ARSEP

  • Rendez-vous en service inconnu : la vie, ma SEP et moi

    journée,sep,jeunes

    Pour la 6ème année consécutive, la Fondation ARSEP (Aide à la recherche sur la SEP) et le Centre national de référence des maladies neuro-inflammatoires de l’enfant (Cnrm-NIE) auquel se joint le centre de compétence de Nancy, s’associent pour organiser la journée nationale d’information dédiée aux enfants, adolescents et jeunes adultes de moins de 21 ans atteints de Sclérose en Plaques et à leur famille.

    Cette journée unique en France se déroulera :

    le samedi 21 octobre 2017,
    de 9 heures à 17 heures
    à l’Hôtel IBIS Paris Bercy
    19 place des vins de France
    75012 PARIS

    Le thème de cette année est «Rendez-vous en service inconnu», ou comment vivre sereinement la transition entre un service de neuropédiatrie et un service de neurologie adulte, quand on a entre 16 et 20 ans ? Quelles sont les différences ? Comment les aborder ? … 

    La matinée se déroulera sous forme de conférence/débat où interviendront des professionnels (neuropédiatres, neurologues, infirmières, …), mais également des jeunes adultes qui apporteront leurs témoignages. Seront également présentes les infirmières impliquées dans le programme JUMP - programme pilote dont l’objectif est de faciliter la transition ado/adulte. 

    L’après-midi sera occupée par plusieurs ateliers destinés aux enfants, aux adolescents ou aux parents. 

    La journée sera clôturée par la visite de la Cinémathèque Française où les participants pourront découvrir l’UNIVERS DU CINÉMA ET DE LA BD de René Goscinny. 

    Différentes animations pour les moins de 12 ans seront organisées tout au long de la journée (sophrologie, jeux de société, séance polaroïd, ...).

    L’inscription, réservée aux familles ayant un enfant/ado atteint de SEP ou aux jeunes de moins de 21 ans touchés par cette maladie, est gratuite mais obligatoire. 

    Informations : 01.43.90.39.32 - congres@arsep.org.

    Source : ARSEP

  • Vivre avec la sclérose en plaques : l’APF en parle et le fait savoir

    La semaine de sensibilisation à la sclérose en plaques (SEP), qui s’est déroulée du 29 mai au 4 juin, a été l’occasion de multiples manifestations au sein du réseau APF. Journées sportives, rencontres, débats, chaînes humaines … Avec pour point d’orgue la publication des résultats d’une étude sur l’impact de la maladie sur la vie professionnelle dévoilée lors de la Journée mondiale le 31 mai. 

    L’imprévisibilité et la méconnaissance de la sclérose en plaques, Michel Garcia, adhérent APF du Vaucluse, y a été maintes fois confronté. Lui qui a mis trois ans pour connaître l’origine de ses difficultés physiques et a dû cesser de travailler au bout de la deuxième. Lui, qui a ensuite dû renoncer à lancer son activité d’expertise dans le bâtiment, en raison d’une poussée de la maladie totalement inédite. Depuis, et en parfait accord avec le thème de la semaine de sensibilisation à la sclérose en plaques – Vivre avec la SEP – il ne cesse de témoigner, sensibiliser et conseiller ...

    Pour lire la suite, cliquer ICI.

    Pour en savoir plus sur la SEP :
    http://www.sclerose-en-plaques.apf.asso.fr 

    Pour découvrir les résultats de cette enquête : ICI

    Source : Pôle Communication et relations avec les publics - APF

     

  • Sept personnes formées à l’assistance sexuelle par les associations CH(s)OSE et Corps solidaires

    Sept assistant.e.s sexuel.le.s ont été certifié.e.s ce week-end, à l’issue de plus de 12 mois de formation à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap. Cette formation, la première certifiante en France, compte 120 heures d’enseignements. Elle a été réalisée par l’association française CH(s)OSE et l’association suisse Corps Solidaires.

    Ce sont donc sept personnes, 4 Suisses et 3 Françaises, 1 homme et 6 femmes, qui ont suivi la formation certifiante à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap. 

    Cette formation certifiante a permis aux assistant.e.s sexuel.le.s d’acquérir des connaissances sur les situations de handicap, des éléments de sexologie spécialisée, des informations juridiques, de mener une réflexion éthique et de développer des compétences en approches sensuelles et habiletés sexo-corporelles. 

    Le programme compte 120 heures d’enseignements, volontairement répartis sur plus d’une année. Il a été assuré par des assistant.e.s sexuel.le.s certifié.e.s de l’association suisse Corps Solidaires, des professionnels de sexologie, de psychologie et d’éthique. 

    Aujourd’hui, ces assistant.e.s sexuel.le.s dûment formé.e.s pourront accompagner les adultes ou les couples bénéficiaires à découvrir leur corps sexué, au service de leur autonomie. 

    L'assistance sexuelle vise à prodiguer une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle à une personne en situation de handicap n’ayant pas accès à son corps, ou à permettre, à leur demande, l’acte sexuel à deux personnes qui ne peuvent l’accomplir sans aide. 

    Une pratique qui demeure toujours difficile en France puisque la mise en relation entre ces assistant.e.s sexuel.le.s et d’éventuel.le.s bénéficiaires relèverait du proxénétisme, et que les personnes en situation de handicap passeraient pour des clients de prostitution, ce qui est aussi répréhensible en France. 

    C’est pourquoi l’association CH(s)OSE demande une exception à la loi se rapportant aux articles du Code pénal qui répriment le proxénétisme, pour que l'assistance sexuelle puisse s’exercer en France dans le cadre d’un service d’accompagnement à la vie sexuelle. En Suisse, comme dans de nombreux pays, l’assistance sexuelle peut se développer légalement. 

    Avec cette formation, les associations CH(s)OSE et Corps Solidaires souhaitent apporter des réponses concrètes et adéquates à toutes les personnes en situation de handicap privées d’accessibilité au plaisir corporel sexué.

    Téléchargez le communiqué de presse.

    logo chose.JPG

    Association CH(s)OSE : www.chs-ose.org
    CH(s)OSE ou « Collectif Handicap et Sexualité OSE » a été créée en janvier 2011 à l’initiative du Collectif Handicaps et Sexualités, co-fondée par des militants individuels et des personnes morales dont l’APF, l’AFM, la CHA et le GIHP. Basée à Paris, CH(s)OSE milite pour un droit effectif à une vie affective, sentimentale et sexuelle des personnes en situation de handicap. Elle interpelle régulièrement les politiques et législateurs français en vue de la création de services d’accompagnement sexuel faisant appel à des assistants sexuels, dûment formés.

    logo corps solidaires.JPG

    Association Corps Solidaires : www.corps-solidaires.ch
    Corps Solidaires ou Association suisse romande Assistance Sexuelle et Handicaps, a pour but de promouvoir cette pratique dans l’espace francophone (Suisse romande, France, Belgique…). Ses membres cofondateurs ont été certifiés en assistance sexuelle en 2009 grâce à l’association SEHP (SExualités et Handicaps Pluriels), dont ils sont indépendants. Dans ce cadre, ils ont reçu la transmission de la pratique par Lorenzo Fumagali, assistant sexuel exerçant en Suisse alémanique, lui-même formé par Nina de Vries au sein de l’Institut Handicap et Sexualité de Zurich il y a une douzaine d’années. 

    Source : Direction de la communication et du marketing - APF

     

  • De l'eau pour vos maux  !

    dossier,cures,thermales

    Faire Face, le bi-media pour mieux vivre le handicap moteur, publie dans son numéro de juillet-août 2017, un dossier relatif aux cures thermales. 

    "Plus de 500.000 personnes font une cure chaque année. Pourquoi pas vous ?

    Même si les soins thermaux ne traitent pas la cause des maladies, ils peuvent en diminuer les effets et apaiser les douleurs. 

    Affections rhumatologiques, cutanées, maladies métaboliques, troubles circulatoires, respiratoires, du transit ou du sommeil,  ... : le dossier de ce numéro détaille les diverses indications, les bienfaits apportés et dresse un panorama de lieux accessibles. Sans oublier d'indiquer les règles à respecter pour déposer votre demande et les niveaux de remboursement de la Sécurité Sociale ..." 

    Le numéro complet du Faire-Face de juillet-août 2017 est téléchargeable au prix de 5,70 €. 

    Vous pouvez également vous abonner au magazine, au prix de 33 € (un an, 6 numéros).

    Alors, rendez-vous sur www.faire-face.fr.

     

    Source : Edito de Valérie Di Chiappari, Rédactrice en Chef – Faire Face