Santé - Page 3

  • Sclérose en plaques : faire face aussi à la difficulté de mener une vie professionnelle

    Roche, en partenariat avec Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (UNISEP) et l’Association des Paralysés de France (APF) se mobilise pour mettre en lumière les freins à l’insertion et au maintien dans l’emploi des personnes atteintes de Sclérose en plaques et de leurs aidants et souligner le bénéfice de leur intégration pour les entreprises et pour l’ensemble de la société. 

    Maladie inflammatoire chronique et invalidante du système nerveux central, la Sclérose en plaques a pour caractéristique d’évoluer de manière imprévisible. 

    Avec un diagnostic posé en moyenne à 30 ans, la SEP pénalise ceux qui sont touchés par la maladie, parfois avant même leur entrée sur le marché du travail : 87 % des personnes atteintes considèrent que la maladie est un véritable frein pour trouver un travail. 

    Du côté des employeurs, la moitié estime que le frein le plus important à l’embauche d’une personne présentant ce type de maladie invalidante réside dans le caractère aléatoire de son évolution. De la même manière, plus de 3/4 des aidants affirment que le caractère aléatoire et imprévisible de la Sclérose en plaques a eu une incidence sur leur vie professionnelle. Elle est ainsi également vécue de la part des aidants

    Vous pouvez retrouver :

    - l'intégralité du communiqué
    - des chiffres-clés
     

    Source : Direction de la communication et du développement des ressources - APF

  • Prenez votre bouche en main !

    DOSSIER SOINS DENTAIRES MAI-JUIN 2017.JPG

    Faire Face, le bi-media pour mieux vivre le handicap moteur, publie dans son numéro de mai-juin 2017, un dossier relatif aux soins dentaires. 

    "Gynécologie, ophtalmologie, dentaire : un trio infernal quand il s'agit de vous faire soigner. 

    Les dents justement, parlons-en ! Manque d'accessibilité des cabinets, de praticiens formés, de matériels adaptés … Sans oublier le coût de certains actes, pouvant aller du simple au triple, selon le cabinet où vous vous rendrez, fréquente source de renoncement aux soins.

    Pourtant, plus que les autres, les personnes en situation de handicap souffrent de caries et autres gingivites, auxquelles s'ajoutent des pathologies spécifiques, comme le reflux gastro-œsophagien. Le brossage, seul moyen de tenir les bactéries éloignées demeure parfois difficile par manque de préhension ou faiblesse musculaire.

    Le dossier du dernier numéro de Faire Face répertorie les solutions qui existent pour vous aider : lieux de soins dédiés, matériels spécifiques, contacts utiles … 

    … pour des soins dentaires apaisés !"

    Le numéro complet du Faire-Face de mai-juin 2017 est téléchargeable au prix de 5,70 €. 

    Vous pouvez également vous abonner au magazine, au prix de 33 € (un an, 6 numéros).

    Alors, rendez-vous sur www.faire-face.fr.

    Source : Edito de Valérie Di Chiappari, Rédactrice en Chef – Faire Face

     

     

  • Réunions-débats pour toutes personnes concernées par le polyhandicap

    Le Centre de Ressources Multihandicap organise un cycle de réunions-débats sur les médiations. Elles se dérouleront,

    de mai à décembre 2017
    au Centre de Ressources Multihandicap
    42 avenue de l'observatoire
    75014 Paris

    Ces réunions-débats interactives, en lien avec le sens et la qualité de l’accompagnement de la personne polyhandicapée, porteront sur :

    - la médiation dans tous ses états
    - la médiation par la danse, mais quelle danse ?
    - la médiation par la musique
    - la médiation animale

    Renseignements et inscriptions :
    Tél. : 01 53 10 37 37
    Mail : contact@crmh.fr
    Site web : www.crmh.fr

     

  • Mise en place du numéro d’urgence 114

    numéro,urgence,114

    Le numéro d’urgence 114 est accessible par SMS ou par fax. Il permet, aux personnes ne pouvant s’exprimer verbalement, de contacter les services d’urgence (SAMU, police-gendarmerie, et pompiers).

    Ce service est gratuit, accessible par SMS ou par fax 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

    Plus d’infos sur le site internet www.urgence114.fr.

    Source : Maison Départementale de l’Autonomie des Yvelines

  • la fin de vie, si on en parlait ?

     

    fin, de vie, directives, anticipées

    Handicap, accident, maladie dégénérative … Lorsqu'une personne ne peut plus s'exprimer, ses directives anticipées permettent aux professionnels de santé de connaître ses dernières volontés.

    Pourtant, peu de personnes sont aujourd'hui informées de la possibilité qui leur est offerte de les rédiger et de désigner une personne de confiance.

    C'est pourquoi la Haute Autorité de la Santé (HAS) et le Ministère de la Santé lancent une campagne d'information sur les droits de la personne concernant la fin de vie. L'intérêt ? Inciter à rédiger ses directives anticipées pour désigner, notamment, une personne de confiance.

    Parmi les outils de communication, un site internet , un spot TV, et des rencontres dédiées à ce sujet dans toute la France.

    Pour obtenir des informations sur les directives anticipées, cliquez ICI

    Source : Handicap.fr