APF - Page 28

  • L'APF bouleversée et choquée

    12250111_10156272959030707_1832030374534139298_n.jpgL'APF est profondément bouleversée et choquée par les événements dramatiques survenus vendredi soir à Paris et Saint-Denis. L'association adresse toutes ses pensées aux victimes de ces attentats barbares et à leurs proches.

  • Stop à la casse des Maisons départementales des personnes handicapées !

    mdph.jpgCe mercredi 14 octobre l’APF appelle à  une journée nationale d’actions  afin de dénoncer les menaces qui pèsent sur les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), notamment, dans le cadre, du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement.

    Créées par la loi handicap du 11 février 2005, les MDPH sont des dispositifs d’accueil à guichet unique qui répondent à toutes les demandes et besoins des personnes en situation de handicap et de leur famille. Ainsi, elles interviennent dans tous les domaines de la vie des personnes et leur permettent d’accéder à de nombreux droits et services tels que :

    -       un parcours de scolarisation pour un enfant en situation de handicap ;

    -      un parcours de formation, un parcours universitaire pour un jeune adulte ; 

    -       un parcours de formation et d’emploi pour un adulte ;

    -   un accompagnement par un service à domicile ou un accompagnement dans le cadre d’une structure d’hébergement spécifique, dans la cadre du libre choix du mode de vie des personnes en situation de handicap ;

    -    un droit à la compensation des conséquences de son handicap (enfant, adulte) ;

    -     une allocation de ressources pour un adulte ne pouvant pas travailler en raison de son handicap ou pour la famille d’un enfant en situation de handicap etc.

    Les MDPH sont des Groupements d’Intérêt Public (GIP), où les financeurs, mais aussi les partenaires associatifs participent au conseil d’administration. Ainsi, l’État, le Conseil départemental, les associations, l’ARS, la CAF, l’Education Nationale, garantissent son indépendance et la participation pleine et entière de tous les acteurs concernés par ces politiques.

    Depuis janvier 2014, l’APF est en effet mobilisée, face à l’inquiétante question du devenir des MDPH dont l’indépendance et l’impartialité décisionnelle sont remises en cause par la politique de certains conseils départementaux.

    Les MDPH, guichets uniques d’accès aux droits, sont en danger : elles pourraient être intégrées aux Conseils départementaux. Ainsi, le décideur des droits et l’organisme payeur seraient fusionnés. Les risques sont :

    -       Perte de l’équité de traitement inter-départements.

    -       Difficultés supplémentaires pour obtenir les prestations.

    - Baisse du niveau des prestations à cause des restrictions budgétaires départementales.

    -    Suppression des parités décisionnelles des partenaires et surtout des associations de défense si ces dernières sont évincées.

    Aujourd’hui la priorité n’est pas de modifier les MDPH mais bien de leur donner des moyens supplémentaires afin d’améliorer leur fonctionnement dans l’objectif de répondre efficacement aux attentes et besoins des personnes.

    Dans les Yvelines, la création de la maison de l’autonomie, en fusionnant les activités Personnes Agées, Personnes Handicapées (PA/PH), a pour objectif de réduire les coûts de fonctionnement, par mutualisation des moyens techniques et humains. A l’APF, nous craignons une mutualisation des incompétences, car ces 2 domaines sont trop différents pour qu’un travailleur social soit efficient des 2 côtés. Le (très) long apprentissage (plusieurs années) va encore augmenter les délais de traitement, laissant les ayants droit dans le désarroi. Les associations craignent aussi d’être évincées des décisions et de ne plus pouvoir assurer le rôle de garde-fou, protégeant ainsi les ayants droit.

    En mars dernier, l’APF a lancé la campagne « Touche pas à ma MDPH ! », accompagnée d’une pétition en ligne sur www.change.org/TouchePasAMaMDPH pour interpeller le président de la République ainsi que le Premier ministre et demander des MDPH renforcées et indépendantes pour pouvoir accomplir toutes leurs missions. Cette pétition a recueilli plus de 34 000 soutiens !  

     

    Maintenant, l’APF lance cette campagne nationale de mobilisation pour sauver les MDPH ! Car la priorité est bien d’en renforcer les moyens et de garantir leur indépendance. Créer un nouveau dispositif ou tenter de l’assimiler aux seuls Conseils départementaux, serait un net recul pour les droits des personnes en situation de handicap et de leur famille.

     

    C’est pourquoi, l’APF dit « STOP » à ces projets et pratiques et demande à madame la ministre Marisol Touraine d’arrêter le saccage et la démolition des MDPH. La priorité est de garantir leur indépendance, avec la coparticipation pleine et entière de tous les acteurs du GIP et de renforcer leurs moyens à la hauteur des missions qui leur sont confiées ! 

  • Aide et soutien aux migrants et refugiés : l’APF, solidaire, se mobilise partout en france

    logo+signWeb.jpgFace aux conditions de vie inhumaines auxquelles sont confrontés les migrants et les réfugiés, l’Association des Paralysés de France s’engage dans la « chaîne de solidarité » aux côtés des associations et des pouvoirs publics pour accompagner de façon digne les personnes et familles accueillies en France.

    Sur la base de ses valeurs fondamentales portées par sa Charte, l’Association des Paralysés de France réaffirme la primauté de l’être humain sur toute considération politique et économique.

    L’association, solidaire de tous les combats relatifs aux droits humains, mobilise l’ensemble de son mouvement en lien avec ses établissements et services dans toute la France, pour apporter son expertise sur les situations de handicap ou leur prévention afin de répondre concrètement aux besoins des personnes en termes d’accompagnement et d’aides matérielles.

    Alors que s’intensifie l’afflux de migrants et de réfugiés en quête de sécurité vers l’Europe, l’Association des Paralysés de France est, comme de nombreuses associations, préoccupée par les conditions de vie inhumaines auxquelles ils font face. Ces personnes et familles qui subissent à la fois des traumatismes psychiques et physiques, se retrouvent dans des situations d’extrême précarité et requièrent donc une attention particulière au regard de leurs difficultés.

    Fidèle à ses valeurs fondamentales que sont l’égalité, la solidarité, la citoyenneté et la primauté de l’être humain sur toute considération politique et économique, l’APF se veut solidaire de tous les combats relatifs au respect des droits de l’homme. Par le passé, l’association s’est déjà mobilisée pour accompagner des familles en situation irrégulière par exemple, en 2010, lors de l’expulsion du jeune Ardi Vrenezi, jeune Kosovar polyhandicapé et elle entend poursuivre sur cette voie.

    C’est pourquoi l’APF, par la voix de son conseil d’administration, se mobilise dans la « chaîne de solidarité » aux côtés des pouvoirs publics et des associations qui soutiennent l’aide aux migrants et aux réfugiés, à travers son mouvement associatif en lien avec son réseau de structures dans toute la France.

    L’APF souhaite aller plus loin dans l’accompagnement des réfugiés et des migrants, qu’ils soient en situation de handicap ou non, afin de les restaurer dans leurs droits en apportant une solution concrète et cohérente à leur situation ou en les orientant vers les interlocuteurs appropriés à même de leur fournir une réponse adaptée. Ainsi, tout au long de cette mobilisation et afin de répondre concrètement aux besoins exprimés en termes d'accueil, d’accompagnement, de recherche de locaux, d’aides matérielles, juridiques et sociales, les pouvoirs publics et associations pourront s’appuyer sur l’expertise de l’APF en matière de situations de handicap, de gestion et de prévention, et ce dans chacune de ses délégations en lien avec ses établissements et services sociaux et médico-sociaux mais aussi par son réseau de collaborateurs externes.

    A travers ces différents engagements, l’APF entend jouer son rôle à part entière d’actrice de la société civile conformément à son combat pour une société inclusive et solidaire, respectueuse des droits et libertés fondamentales de chacun.

     

     

  • Retour sur les rencontres Jeunesses APF : "PLANET AIR"

    Rencontres Jeunesses APF "PLANET AIR" Les Rencontres Jeunesses APF "PLANET AIR" se sont déroulées les 11, 12 et 13 septembre 2015 à Dijon. Trois cents personnes réunies durant 3 jours riches en rencontres, en échanges et en idées sur le thème de la jeunesse au sein de l’APF. Douze équipes représentant les futures grandes nouvelles régions étaient présentes ainsi que le Conseil d’Administration, le siège, une équipe de bénévoles Bourguignons et une équipe inter-associative. L’Ile-de-France n’était pas assez représentée à mon goût (6 personnes (accompagnateurs compris) + une personne de Seine st Denis, mais inscrites dans une autre région).

    Le vendredi après-midi, il fallait créer une présentation de 4 minutes sur la diversité de notre groupe. Pas facile quand on est seul !! (les autres membres n’arrivant que le soir après le dîner.) Une présentation commune a été improvisée avec nos amis les Normands. Nous sommes d’ailleurs restés liés tout le week-end et c’était bien là l’essentiel, surtout lorsque l’ambiance est au rendez-vous.  

    Après une courte nuit dans un hôtel 4 étoiles s’il vous plait !! Il faut repartir au boulot. Un village a été mis en place avec une trentaine de stands regroupant les acteurs de l’APF mais aussi de nombreux partenaires, il faut donc explorer les stands et remplir le Passeport Régional au fur et à mesure. Une adhérente de la délégation du 94 l’a récupéré.

    Le village était divisé en trois planètes : Action, Initiatives et Rêves. J’ai pu découvrir  plusieurs choses intéressantes comme l’île aux projets, les cordées, et même laisser un message au Président de la République ... Il y en avait pour tous les centres d’intérêts et tous les âges, sans oublier l’espace sportif tenu par l’UCPA, où chacun a pu essayer différents sports insolites. C’était génial ! Que cette journée était courte et je n’avais pas encore rencontré mes collègues d’Ile-de-France !! J’ai également participé à 2 ateliers afin d’échanger avec plusieurs participants sur la démocratie, le projet associatif et la place des jeunes. Les échanges se sont avérés très fructueux. Le soir, des trophées ont été remis pour valoriser des  projets jeunesse initiées en région et l’entreprise Malakoff Médéric a encouragé financièrement 5 d’entre eux sélectionnés par le jury.

    Le dimanche matin, un rapporteur de chacun des ateliers de la veille est venu présenter ses conclusions et nous avons choisi trois ateliers à traiter en priorité à l’aide de gommettes. Ensuite nous avons réfléchi en équipe (enfin complète et avec les Normands) à une phrase d’avenir dans le but d’impulser une dynamique jeunesse et intergénérationnelle dans notre région. Puis nous avons écrit des cartes postales à l’attention de nos  nouveaux conseils APF de département et à nos directeurs de délégation.

    C’était trois jours très intensifs où j’aurais aimé échanger davantage avec les jeunes mais le temps m’a manqué.

    Maintenant, il serait bien de transformer l’essai dans les Yvelines, alors les jeunes manifestez-vous et faites-nous part de vos envies. La délégation, mais aussi le Conseil d’Administration, le siège et la Commission Nationale Politique de la Jeunesse nous soutiendront. Yallah !!!

    Retrouvez les photos des rencontres jeunesse en cliquant ICI

    Morgan jeune adhérent de la délégation APF des Yvelines

     

  • Mobilisez vous pour HandiDon 2015 !

    handidon.jpgLa deuxième édition de notre grande opération ressource, HandiDon est à présent lancé depuis le 1er septembre 2015 !

    La délégation APF des Yvelines recherche des personnes motivées pour vendre des tickets-dons auprès de nos partenaires et également auprès de vos amis, votre famille, vos réseaux …

    Le  partenariat  avec le magasin Conforama d'Orgeval est renouvelé cette année. Et nous recherchons donc des bénévoles et des adhérents pour tenir le stand HandiDon au sein du magasin aux dates suivantes : 

    - samedi 10 et dimanche 11 octobre

    - samedi 7 et dimanche 8 novembre

    - samedi 21 et dimanche 22 novembre

    Si vous souhaitez participer à cette grande opération ressource, merci de contacter Séverine Bougeard à la délégation : 01.30.44.14.41.

    De plus, vous avez la possibilité de jouer en ligne en cliquant ICI.

    NOUS COMPTONS SUR VOTRE MOBILISATION !